06 98 39 92 12 contact@agencelagraine.fr

5 conseils pour rédiger une newsletter qui donne envie de cliquer

par | Sep 27, 2021 | Communication | 0 commentaires

La newsletter est un moyen de fidéliser votre audience et le taux d’ouverture de ces newsletters est une donnée clé qui va vous permettre d’analyser l’engagement et la pertinence de votre support. Nous allons vous donner plusieurs conseils vous permettant d’augmenter et d’améliorer le taux de clics de vos Newsletters.

1 – Adapter la fréquence de vos envois

Dans un premier temps, le moment choisi pour envoyer vos Newsletters est très important car, comme pour les réseaux sociaux, vous devez choisir le moment le plus propice pour être vu. Déterminez donc le moment où vos destinataires seront devant leur ordinateur, mais également à des heures creuses dans la journée. Afin d’évaluer le moment idéal pour envoyer vos Newsletters, vous pouvez commencer par faire un ou deux tests d’envoi à des horaires et à des jours différents afin de mieux appréhender les habitudes et le comportement de votre audience.

En règle générale, les moments où le taux de clics sont les plus importants sont avant le repas du midi ou en fin de journée ou quelques minutes avant de partir du bureau, plutôt qu’en plein week-end ou pendant la nuit.

2 – Utiliser un objet de mail original et personnalisés

L’objet de votre mail est sûrement l’élément principal qui va donner envie à votre audience de cliquer sur votre email. Vous devez donc trouver des formules claires, personnalisées sans vouloir être trop commercial ou mentir sur le contenu de votre email.

Vous pouvez, par exemple, montrer une attention particulière en insérant le nom de l’entreprise ou le nom et le prénom du destinataire. Ne faites pas de phrases à rallonge, les objets de mail qui fonctionnent le mieux possèdent entre 5 et 10 mots. Gardez tout de même une forme de mystère pour susciter la curiosité du destinataire et lui donner envie d’en savoir plus.

3 – Utiliser un CTA « Call To Action » clair et distinctif

Pour pouvoir avoir un taux de clic, vous devez mettre en place un Call To Action. Ce CTA doit apparaître en haut de page (au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire en bas de l’écran avant de scroller) pour éviter au destinataire de devoir scroller trop longtemps et donc de quitter votre Newsletter. 

Déterminez un objectif clair afin de maximiser vos chances de d’attirer l’attention du lecteur. Pour convenir aux plus attentifs ou au plus pressés, vous pouvez ajouter de CTA en haut de page, mais également en bas de page. Vous devez rendre le CTA identifiable visible pour permettre à votre audience de l’identifier en un coup d’œil (en utilisant une couleur différente, avec des flèches, de taille différentes, dans un rectangle, surligné…). Utilisez également des termes qui vont s’adresser directement au destinataire. Par exemple, préférer le « Je m’inscris » à « Inscription ».

4 – Vérifier la délivrabilité de votre email

Avant de penser au taux de clics de votre Newsletter, penser d’abord à sa délivrabilité car si le destinataire ne reçoit pas correctement votre newsletter, il ne pourra pas l’ouvrir. Vérifiez d’abord que l’adresse emails de vos destinataires ne sont pas obsolètes et pour ne pas terminer dans les spams, évitez d’utiliser des « Spam Word » c’est-à-dire des mots que les messageries pourraient bloquer et donc vous envoyer dans les indésirables (Spam). N’envoyez pas votre newsletter à 3000 adresses email, car cela augmentera le risque d’être considéré comme un email indésirable également.

5 – Soigner le nom et l’adresse d’expéditeur

En plus de l’objet, l’information principale que le destinataire regarde avant d’ouvrir votre email est l’adresse email de l’expéditeur. Vérifiez donc qu’il s’agit bien d’une adresse sérieuse qui ne va pas effrayer votre destinataire. Vous devez inspirer la confiance notamment en ayant une adresse email avec votre nom, votre prénom ou le nom de votre service ou de votre entreprise pour être identifiable et reconnaissable en un coup d’œil et donc faciliter la compréhension.

Après avoir mis en place ces conseils il est également important de vérifier vos taux de clics

L’analyse de votre taux de clic va vous permettre d’estimer la pertinence de vos contenus (textes, CTA, attractivité, intérêt des visuels…, de savoir si vous devez vous améliorer ou si votre audience adhère complètement à vos envois de newsletter. Pour mesurer votre taux de clics, vous devez prendre le nombre de clics, le diviser par le nombre d’emails délivrés et le multiplier par 100. 

Il existe deux types de clics : le clic unique, c’est-à-dire le nombre de personnes ayant cliqué une seule fois sur l’email ou le taux de clics cumulé, c’est-à- dire le nombre total de clics. Un bon taux de clics dépasse au moins les 3 % d’ouverture tandis qu’un mauvais taux de clic se trouve en dessous de 1 % (Source : MailChimp).

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *